Chouette effraie

Effraie des clochers Tyto alba

Effraie des clochers

Effraie des clochers, photo Philippe Perrot

L’étude a débuté en 1971 … Plus de 25 000 Effraies ont été baguées, plus de  5000 nichées ont été trouvées. Cela ne veut pas dire que l’espèce est abondante, mais plutôt que les bénévoles de la Choue sont persévérants. Des centaines de nichoirs ont été posés dans le département de la Côte d’or pour compenser l’engrillagement des clochers, l’effondrement des pigeonniers, la restauration des granges…

Les participants aux tournées Effraie gagnent sans doute leur place au paradis, tant ils fréquentent les églises. Les acrobaties sur les poutres dans les clochers demandent une certaine agilité et sont plutôt déconseillées à partir de 50 ans (ou alors avec modération). 400 à 500 sites différents sont visités chaque année, essentiellement en Côte-d’or, mais aussi dans les autres départements bourguignons. L’étude comprend le suivi des adultes, la fidélité au site de nid et au partenaire, les déplacements, le régime alimentaire (plus de 80 000 proies ont été analysées), la reproduction, la longévité, …

Pour en savoir plus, accédez au cahier technique sur la Chouette effraie réalisé par la LPO Ile-de-France et La Choue avec le soutien de la Région Ile-de-France et de la Fondation Nature et Découvertes –> téléchargement du cahier technique (2.91 Mo).

La Choue développe un projet pour la Chouette effraie en plaine de Saône : plus d’info ICI.

Ecoutez son cri (enregistrement www.chants-oiseaux.fr)

Les commentaires sont fermés