« un oup oup oup » peut en cacher un autre

IMG_0087_1600
Huppe fasciée, photo Reynald Hézard

Dans les années 70-90 (1900, pas 1800 quand même!), au cours des mois de janvier à mars, de longues heures et parfois nuits entières étaient consacrées à l’écoute des « oup oup oup ».
A savoir la recherche de la petite chouette aux yeux d’or. La Tengmalm a malheureusement disparu de Côte d’or et pratiquement de Bourgogne, sans laisser d’explications.
Actuellement, les « oup oup oup » sont plutôt entendus d’avril à juin, de plus en plus régulièrement (réchauffement climatique?).
Ils ne sont plus nocturnes, mais diurnes. L’oiseau a de moins beaux yeux, mais pour le reste …
Photos autour d’une nichée élevée dans un trou de mur d’écurie à 1.50m du sol. Déjà occupé il y a quelques années.
A défaut de nichoirs à Tengmalm, de quoi s’occuper avec des nichoirs à Huppe.
En bons citoyens, les jeunes ont quitté la cavité le 14 juillet. Sans chanter la Marseillaise, un peu trop différente des « oup oup oup ».

Reynald Hézard, toujours sur le « (c)oup », a partagé ses photos avec nous. Vous pourrez juger de la qualité de son travail sur le diaporama ci-dessous.

[Best_Wordpress_Gallery id= »19″ gal_title= »Huppe »]

Sortie Effraie plaine de Saône 15 et 26/06/2016

15 juin : tournée Effraie plaine de Saône nord (21)

4 clochers =1 clé absente + 1 avec présence de 2 adultes, sans reproduction + 2 avec jeunes (3 et 4)
17 nichoirs Effraie contrôlés = 7 avec fréquentation par l’espèce dont 2 avec reproduction  (1 fois 3 jeunes, 1 fois femelle + 8 oeufs) + 1 avec 4 jeunes Crécerelles
4 nichoirs Crécerelle contrôlés dont 3 avec reproduction
4 lots de pelotes récupérés pour analyse (3 clochers + 1 nichoir) dont un bien « costaud ».

Prochaine sortie : dimanche 26 : plaine de Saône sud (21 et 71).

Visite à nos amis d’ATENA 78

8 juin 2016 : visite à nos collègues chevêchologues d’ATENA 78.

8 bénévoles de la Choue partent au petit matin pour rencontrer leurs collègues protégeant et étudiant la Chevêche dans les Yvelines depuis une bonne vingtaine d’années.
Rejoints par une 9ème à midi. Retour assez tard le soir, mais tout le monde en bon état.
Laissons passer un voile pudique sur ce que nous avons mangé et bu à la pose déjeuner, si ce n’est pour signaler que nos hôtes avaient très bien fait les choses (comme on dit).
Nous avons assisté au baguage de jeunes Chevêches, mais surtout fait le tour de bon nombre de nichoirs pour prendre connaissance des différents modèles, des différents emplacements de pose, des avantages et des inconvénients.
Journée conviviale très instructive en vue de la concrétisation d’un projet de la Choue pour 2017 : l’étude du régime alimentaire de la Chevêche dans l’Auxois en Côte d’or.
Plus d’infos sur nos hôtes et leurs travaux, tous bénévoles également : c’est ici.

Vous pourrez voir ci-dessous une partie des images de cette escapade. D’autres photos à venir.

[Best_Wordpress_Gallery id= »17″ gal_title= »Yvelines-8-6-2016″]

 

Festival photo nature

12923152_1057710360916336_566421434767562381_nC’est maintenant devenu une tradition, La Choue est invitée à tenir un stand lors du festival photo nature de Quincey.
L’association Photographique du Grand Est Sauvage (APGES)  propose une exposition photographique les 11 et 12 juin 2016 à Quincey (21)A cette occasion, La Choue sera heureuse de vous accueillir de 9heures à 18heures pour  discuter avec vous des projets en cours et avenir.

Vous pourrez avoir toutes les informations sur cette exposition en visitant le site de l’APGES ou sa page Facebook.

A bientôt.

Parrainage nichoir

Si vous souhaitez aider l’association dans ses actions d’études et de protection, vous pouvez parrainer un nichoir.

Pour seulement 30euros pour 3 ans, vous pouvez choisir de parrainer un nichoir à Hulotte.
Sur 312 nichoirs posés, nous avons retenu les 100 meilleurs d’entre eux pour vous les proposer au parrainage.

Vous pourrez choisir sur une liste ceux qui vous intéressent dans les 10 massifs forestiers bourguignons.
Si vous voulez localiser les différentes zones d’étude, voyez cette carte.
Ces nichoirs ont accueilli au moins 3 reproductions dans les 5 dernières années.
A la fin de chacune des 3 années, le parrain sera informé de ce qu’a contenu le nichoir. Vous pourrez également, lors d’une sortie de l’association, venir avec nous et voir ainsi votre « filleul ».

Pour toutes les explications que vous souhaiteriez obtenir et avoir la liste des nichoirs « parrainables »,  regardez cette liste ou contactez-nous.

Retour aux sources

IMG_2574-copieAprès les contrôles hivernaux des nichoirs à Hulotte et avant les contrôles printaniers de ces mêmes nichoirs, les bénévoles de la Choue ont effectué un retour aux sources en se préoccupant, une nouvelle fois, de l’espèce emblématique de l’association : l’Effraie.

Saison 2 (2016) épisode 2 de la pose de nichoirs dans la plaine de Saône 21 et 71. Ce mardi 23, 6 nichoirs supplémentaires ont été installés en Côte d’or, accompagnés de 3 nichoirs à Crécerelle, le tout à 6 emplacements différents.

Etaient aux manettes :

– les poseurs habituels: Bernard, Denis et Pierre sur 3 échelles différentes. Deux à l’intérieur et une à l’extérieur pour les nichoirs à Effraie ; deux à l’extérieur et une à l’intérieur pour les nichoirs à Crécerelle. Pour ceux qui ont du mal à comprendre, venez participer à une sortie.

– les poseurs adjoints : Christian et Hervé ont assuré la transmission d’outillage divers et de matériaux. Ils ont bénéficié en plus de l’aide ponctuelle de Dominique avec son éventail de matériel (sans oublier les petits gâteaux à apéritif, la bouteille de blanc, …) et de Laurent avec son tracteur élévateur (et sa cave).

– le causeur habituel qui reste majoritairement au sol et explique aux hébergeurs les objectifs de l’action.

Pour détendre les muscles des bras, des jambes et de la langue sollicités par les poses, quelques pauses liquides blanches et rouges ont été bienvenues et ont permis de s’évader momentanément de la plaine de Saône. A 10h en Anjou, à midi à Mâcon, à Chablis et en côte de Nuits, à 16h à Morey Saint-Denis. A tel point qu’une petite pluie de courte durée est passée presque totalement inaperçue.

Les migrants nocturnes (Effraie) et diurnes (Crécerelle) seront les bienvenus chez ses 6 nouveaux hébergeurs passionnés et passionnants. Une journée très instructive, à tous points de vue.

Prochain épisode mercredi 2 mars, toujours en plaine de Saône, mais dans le 71. L’heure et le lieu de rendez-vous seront précisés tout prochainement par Déborah, responsable de cette sortie. A bientôt.

Contrôles d’hiver hulottes

Pas de trêve pour La Choue en période hivernale. Au mois de décembre et janvier, tous les nichoirs sont contrôlés avant la reproduction des hulottes.
A cette occasion, nous vérifions la présence des oiseaux, nous prélevons les fonds de nichoirs pour l’analyse des proies et nous évacuons les vieux nids de frelons ou de mésanges.
Ce passage permet également de remettre en état les couvercles, tasseaux ou fils de fer fatigués.
Cela donne aussi une « tendance » sur la saison à venir. Si 2015 fut une bonne année, 2016 ne s’annonce pas des plus fameuses si l’on s’en tient aux passages que nous venons de réaliser ce mois de décembre:

Forêt de Cîteaux : 16 nichoirs sur 50 fréquentés par la hulotte, 14 hulottes capturées.
Forêt de Buan : 4 nichoirs sur 18 fréquentés par la hulotte, 3 hulottes capturées.
Autun : 5 hulottes sur 20 nichoirs.
Forêt Izeure-Grange-Neuve: 4 nichoirs fréquentés par la hulotte, 3 hulottes capturées. (Photos Reynald Hézard)

[Best_Wordpress_Gallery id= »15″ gal_title= »Yzeure 20-12-2015″]

Colloque 21 novembre 2015

Le colloque sur les rapaces nocturnes s’est tenu le 21 novembre 2015 dans les locaux de la faculté des sciences de l’Université de Bourgogne.
Une centaine de personnes étaient présentes à cette rencontre et ont pu découvrir les travaux et recherches en cours sur les nocturnes de nos régions.
De Belgique, de Suisse, du Groenland et de France, 14 communications furent présentées dans l’amphi Gutenberg de l’Université.
C’est l’occasion de remercier les organisateurs : Le GnuB, au sein de l’Université de Bourgogne qui aura rendu possible les accès aux locaux et géré à la fois les inscriptions et l’accueil du public sur place. Images Plaine Nature pour l’organisation de la soirée de samedi. Les bénévoles de La Choue pour leur disponibilité.
Vous pourrez voir quelques images de cette journée (photos Reynald Hézard)
En soirée, c’est au tour de l’association Image Plaine Nature de recevoir les participants à Longecourt-en-Plaine. Après le buffet, des projections de film et de photos étaient proposées au public.
Le dimanche matin était consacré à une sortie en forêt de Cîteaux et vous pourrez découvrir les images dans cet article.

[Best_Wordpress_Gallery id= »13″ gal_title= »Colloque 21-11-2015″]

 

 

[Best_Wordpress_Gallery id= »14″ gal_title= »Colloque sortie 22-11-2015″]

 

 

Effraie, les efforts récompensés

1ers contrôles Effraie plaine de Saône

Le projet de pose des nichoirs à Effraie des clochers en plaine de Saône en est à ses débuts et pourtant les premiers contrôles nous ont réservé quelques bonnes surprises.
Entre novembre 2014 et février 2015, nous avons posé 28 nichoirs en plaine de Saône.
Depuis le mois de mai, nous avons débuté les premiers contrôles. Dix nichoirs sont déjà occupés par la Chouette effraie.
Vous pourrez voir sur le diaporama quelques morceaux choisis : adultes et jeunes ainsi que des nichées de Faucon crécerelle en prime.
Photos : Reynald Hézard et Gérard Olivier.

[Best_Wordpress_Gallery id= »11″ gal_title= »Contrôles effraies PDS »]

Hulottes, fin de saison

Fin de saison pour les contrôles hulottes.

L’année 2015 restera une bonne année pour la reproduction de la Chouette hulotte. Avec plus de 360 jeunes bagués, la saison s’achève en beauté.
Dans la sélection d’images ci-dessous, vous pourrez voir quelques morceaux choisis. Des grises, des rousses, des jeunes en veux-tu en voilà. Quelques visiteurs inattendus comme le chat forestier qui a choisi un de nos nichoirs pour élever deux jeunes.
Merci à  Reynald Hézard pour les photos.

[Best_Wordpress_Gallery id= »9″ gal_title= »Fin de saison hulottes »]