Hibou moyen-duc

Le Hibou moyen duc (Asio otus)

Hibou moyen-duc

Le petit nouveau. L’intérêt de la Choue ne s’est porté que récemment sur cette espèce quand nous avons pris conscience qu’elle était au moins autant menacée dans ses effectifs que les Chouettes effraie et chevêche. Moins de 1 000 couples d’Effraie en Côte d’or, moins de 500 couples de Chevêche, à peine plus de Moyen-duc pour une population humaine de 500 0000 habitants.

L’action de protection passe par la pose de bidons de 20l à moitié ouverts sur le devant et celle de corbeilles en osier rappelant les nids de Corneille noire dans lesquels le Moyen-duc niche traditionnellement, mais avec un succès dérisoire : moins de 30% de réussite ! Les nids datant au moins de l’année précédente ne résistent pas beaucoup aux intempéries (vent, pluie), ni aux prédateurs.

Nous en sommes aux balbutiements et il faudra attendre une dizaine d’années avant de faire le bilan. Il faut aussi reconnaître qu’il est plus facile d’étudier et d’aider les espèces cavicoles, se reproduisant dans des cavités naturelles (trous d’arbres ou de murs) qu’il est aisé d’attirer dans des cavités artificielles (nichoirs).

Ecoutez le chant du mâle et le cri de la femelle. (enregistrement : www.chants-oiseaux.fr)

Ecoutez les jeunes sortis du nid. (enregistrement : www.chants-oiseaux.fr)

Les commentaires sont fermés