Belle des bois

Depuis 25 ans, Fabrice nous mène par le bout du museau à la rencontre des yeux jaunes du Renard et des yeux verts du Chat forestier. Des photos et des récits pleins de vie qui frôlent la perfection. De quoi faire saliver d’admiration et de jalousie la constellation photographique. C’est vrai qu’il consacre beaucoup de temps à sa passion, qui plus est dans un terrain qu’il connaît parfaitement. Ce coin des Vosges qu’il arpente et serpente par tous les matins que lui laisse le monde. Toujours de bonne heure et de bonne humeur, à défaut de bonne météo. Des éternités de patience et d’immobilité, mais sans s’adonner à une somnolence synonyme d’échec. Car c’est presque toujours au moment où l’on pense que l’attente a été vaine, qu’il  va falloir quitter l’affût, que la Nature distribue un petit clin d’œil, sous forme de la bête souhaitée. Pas toujours à la bonne lumière, pas toujours au bon endroit, pas toujours assez longtemps. Juste pour entretenir la passion de revenir.

Après avoir frôlé d’aussi près l’excellence avec le Renard et le Chat forestier, avec les yeux noirs de la Martre il atteint l’excellentissime. Du grand, du très grand Fabrice ! 101 photos dont 57 de la Belle des Bois, si rare à observer et si rapide à s’éclipser. Ces 57 photos ont sans doute été choisies parmi des centaines. Quel photographe peut se vanter de pouvoir présenter plus de 50 photos d’excellente qualité de ce « foutu » mustélidé, ce brigand à poils, cet acrobate, cet Arsène Lupin ?

Il avait bien caché son jeu, Fabrice, depuis quelques années. Et personne ne l’attendait sans doute au coin du bois, avec sa belle, qui n’a rien de dormant.

Et que dire du texte ? En plus des photos, des phrases pleines d’images, de jeux de mots, de poésie, d’humour. Rare de lire des textes aussi riches illustrant des photos. Pas de chiffres, pas de données techniques, quelques horaires tout au plus. La Nature au maximum.

Merci Fabrice, tu t’es placé la barre très haut. Mais avec toi, rien d’impossible et nul doute que tu nous réserves déjà d’autres yeux à rencontrer dans la prochaine décennie.

Fabrice Cahez
Art & Nature   déclic éditions  30 €
128 pages   101 photos